Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Il est bien des points communs entre Une gourmandise qui date de 2000 et L'élégance du hérisson, six ans plus tard. Si le second roman est plus abouti que le premier, on retrouve dans les deux cas un même fil directeur : un personnage au bord de la mort (le critique gastronomique va vraiment mourir alors que Paloma survivra) et à la recherche de l'essentiel. Dans les deux cas, le personnage principal est un personnage du secret (plus encore Renée qui se cache derrière son rôle social de concierge et l'image qui lui est associée), un esthète, et pour Une gourmandise, un gourmet.

Le fonctionnement narratif est également identique : il s'agit d'un entrecroisement de voix dont chacune construit un personnage et interroge l'existence et le monde.

Une gourmandise a pour soi la volonté de traduire par l'écriture le plaisir gustatif, dans de courts chapitres composés comme des poèmes en prose, dans une confusion entre le plaisir de la sensation et celui de l'existence des choses de ce monde.

Le propos d' Une gourmandise est aussi social. Le roman rêve de briser les frontières sociales, aborde le rapport père / enfant destructeur et dégénérant pour les enfants, et la transmission de la haine d'une génération à l'autre, et plus généralement la vision des hommes à la "médiocrité appliquée". 

Partager cette page

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de litterale.cirilbonare.over-blog.com
  • Le blog de litterale.cirilbonare.over-blog.com
  • : Blog traitant de toutes les littératures, de celles que l'on enseigne en Terminale littéraire, et de celles que l'on n'enseigne pas.
  • Contact

Recherche

Liens